Nom fém. : Substance volatile produite par un être vivant et émise dans l'environnement de manière à déclencher une réaction bénéfique chez une autre espèce.
Nom fém. : Bourre extraite des capsules d'arbres de la famille de Bombacacées.
Nom fém. : Noyau d'un gamète.
Nom fém. : Voir caryogamie.
Nom masc. : Corpuscule sphérique rattaché aux plaques de chlorophylle au niveau des articulations chez certaines algues.
Nom fém. : Processus par lequel le noyau cellulaire se divise.
Nom masc. : Ensemble de chromosomes caractéristique d'une race ou d'une espèce.
Nom masc. : Rameau souterrain.
Nom masc. : Sorte de clonage naturel par apparition spontanée de plantules se développant sur les tiges ou sur les hampes florales des Orchidacées.
Nom masc. : Type de forêt tropicale réparti en Indonésie et en Malaisie constitué par une lande humide acide et pauvre en éléments nutritifs.
Nom masc. : Assise périphérique du phloème secondaire chez les plantes âgées, aux cellules fortement épaissies et aplaties ce qui lui donne de la dureté.
Adj. : Qui ressemble à la corne ou au tissu corné, ayant l'aspect de la kératine.
Loc. nom. masc. : Type de fleur qui emprisonne un insecte jusqu'à ce qu'il puisse la polliniser.
Nom masc. : Ravin dans un désert pierreux, qui correspond au lit à sec d'un ruisseau saisonnier en zone aride.
Nom fém. : Hormone végétale qui influence le taux de division des cellules.
Loc. nom. fém. : Voir anatomie de Kranz.
Nom masc. : Forme de croissance altérée d'un arbre ou d'un arbuste croissant en montagne à la limite supérieure de la forêt là où l'exposition et l'abrasion éolienne sont intenses. Il en résulte des arbres rabougris, souvent des Épinettes noires (Picea mariana), de petite taille, au port buissonnant où la dissymétrie des branches témoigne du vent dominant.
Nom masc. : Membrane plus ou moins épaisse entourant provisoirement un organisme ou une partie d'un organisme pour assurer une protection dans un cycle évolutif ou reproductif ou pour résister à un milieu défavorable.