Locution nominale masculine : Influence du parent femelle sur le phénotype de ses descendants, par des facteurs autres que sa contribution directe au génome du zygote.
Notes : Ainsi, en général, seul le parent femelle transmet à sa descendance les organites cellulaires, tels les chloroplastes et mitochondries. Également, les tissus (strictement maternels) de l'ovule et du fruit déterminent en grande partie les conditions de développement de l'embryon. De même, l'environnement physique de toute la plante pendant la croissance et la maturation des fruits peuvent-ils avoir un impact sur l'embryon en développement. Finalement, l'albumen étant constitué d'un double lot de chromosomes maternels pour un seul lot de chromosomes paternels, il peut là aussi y avoir une interaction avec l'embryon. De nombreux caractères, de la taille de la graine et sa capacité de germination à la taille finale d'un individu, peuvent être l
Source : Lexique Mercier Tousignant
Termes anglais : maternal effect