Nom masculin : Bande ou zone de contact et de transition entre deux communautés biologiques ou entre écosystèmes différents. Le concept est applicable à plusieurs échelles, du continental où il marque le passage entre biomes, zones ou domaines bioclimatiques, jusqu'à l'échelle locale où s'opère par exemple la transition d'une formation végétale à une autre (ex. de la forêt à une tourbière).
Notes : A cause de la présence d'espèces communes aux deux espaces distincts ainsi liés et des espèces originales profitant des conditions mésologiques locales, un écotone est souvent considéré comme un lieu où la biodiversité est plus grande que celles des communautés ainsi mises en contact., La largeur de ces bandes peut-être très variables en fonction du gradient des conditions mésologiques. A titre d'exemple, à l'échelle continentale, les écotones sont très étroits en Amérique centrale à cause notamment du relief. Pour la même raison mais avec des conditions inverses, ils sont très larges au Québec, souvent de l'ordre d'une centaine de kilomètres car la transition est plus graduelle, elle se fait sur une plus grande distance.
Étymologie : du grec oïkos : maison, habitation, et tonos : tension
Termes anglais : ecotone
Voir aussi : écocline