Glossaire de la bryologie : S

sabulicole (adj.) : vivant sur ou dans le sable
(cf. arénicole) (ang.: sabulicolous)

sacciforme (adj.) : en forme de sac; fortement concave
(ang.: saccate)

saccule (n.m.) : petite structure en forme de sac (cf. utricule), ex.: excroissances suspendues au bord de l’épiphragme de Polytrichum, entre et à l’intérieur des dents du péristome
(ang.: sacculus)

saccule aquifère : lobule; partie d’une feuille enflée ou enroulée, contenant parfois de l’eau; ces saccules sont souvent ornementés ou à structure complexe, ex.: Colura, Pleurozia, Frullania
(ang.: water sac)

saprophyte (adj., n.m.) : plante vivant sur des matières provenant d’organismes morts (animales ou végétales)
(ang.: saprophyte, saprophilous)

saxicole (adj.) : habitant sur les rochers (syn.: rupestre)
(ang.: saxicolous)

scabre (adj.) : à aspérités, rude
(ang.: scabrose)

scalariforme (adj.) : en forme d’échelle ou d’escalier
(ang.: scalariform)

scalpelliforme (adj.) : asymétrique et ressemblant à une lame de scalpel
(ang.:    scalpelliform)

scarieux (adj.) : sec, mince, coriace et membraneux
(ang.: scarious)

sciaphile (adj.) : préférant les habitats ombragés
(ant.: héliophile) (ang.: sciophilous, skiophilous)

sciaphyte (adj., n.f.) : plante vivant à l’ombre
(ant.: héliophyte) (ang.: sciophyte, skiophytic)

sclérocyte¸: cellule sclérifiée, ex.: dans le thalle de certaines Marchantiales
(ang.: sclerocyte)

scléroderme (n.m.) : tissu interne, formé de cellules à parois épaissies, ex.: formant un cylindre à l’intérieur du hyaloderme dans les tiges des sphaignes
(cf. cortex) (ang.: scleroderm)

seconde (adj.) : orientés du même côté (bien qu’insérés dans toutes les directions), ex.: feuilles d’une tige
(syn.: unilatéral) (cf. homotrope) (ang.: secund)

segment (n.m.) : divisions de l’endostome, semblables à des dents; partie d’une plante; partie coupée; subdivision d’un organe, ex.: un des lobes d’une feuille bilobée; ensemble des cellules, tissus et organes  dérivés ou segmentés directement de l’une des faces actives de la cellule apicale, ex.: un jeune segment ayant différencié des initiales foliaires, épidermiques et caulinaires deviendra un segment adulte composé d’une feuille et des tissus épidermiques et caulinaires qui lui sont associés (une plante est composée d’innombrables segments); subdivision principale de l’endostome diplolépidé
(cf. lanière de l’endostome) (ang.: derivative, segment, merophyte)

segmentation (n.f.) : découpage en portions, en parties délimitées, ex.: processus de différenciation de segments à partir de la cellule apicale
(ang.: segmentation)

septé (adj.) : partagé ou divisé par des cloisons
(ang.: septate)

septum (n.m.) : cloison
(ang.: septum)

sérié (adj.) : disposé en séries ou rangées; uni-, bi-, tri- ou plurisérié, ex.: rangées de cellules adjacentes; rangées de feuilles sur une tige
(cf. stratifié, bi-, tri, quinquefarié) (ang.: seriate)

serrulé (adj.) : finement denté en scie
(ang.: serrulate)

sesquilépidé (adj.) : à péristome ayant un nombre péristomial de 2:3; à trois colonnes de cellules dans la couche péristomiale interne, opposées à deux colonnes de cellules dans la couche péristomiale primaire; caractérise les haplolépidées
(ang.: sesquilepidous)

sessile (adj.) : sans stipe, pédicelle ou seta
(ang.: sessile)

seta (n.f.) : soie; pédicelle formé de tissu sporophytique, localisé entre le pied et la capsule du sporophyte
(cf. pseudopode, soie axillaire) (ang.: seta)

sétacé, sétiforme (adj.) : long, grêle et effilé comme une soie
(ang.: setaceous)

sigmoïde (adj.) : en forme de sigma, de s
(ang.: sigmoid)

siliceux (adj.) : qui a une haute teneur en silice (habituellement pauvre en base)
(ang.: siliceous)

silicicole (adj., n.f.) : plante habitant les sols siliceux, les grès ou d’autres roches siliceuses
(ant.: calcicole) (cf.: acidophile, calcifuge) (ang.: silicicolous)

sillon (n.m.) : rainure, cannelure; dépression médiane longitudinale, ex.: sillon de la face dorsale des thalles de Riccia
(ang.: sulcus)

sillon à rhizoïdes : sillon longitudinal, ou gouttière, rempli de rhizoïdes, localisé sur la face ontogéniquement postérieure du stipe des gamétangiophores de certaines Marchantiales
(ang.: rhizoid furrow)

sillon de résorption : sillon formé par la résorption des parois extérieures des cellules marginales des feuilles de quelques espèces de sphaignes; vues en section transversale, ces cellules ont la forme d’un C ou d’un croissant ouvert vers l’extérieur
(ang.: resorption furrow)

sillonné (adj.) : parcouru d’un ou de plusieurs sillons, ex.: sillons longitudinaux sur la face externe des dents de l’exostome d’Acroporium; marqué de cannelures longitudinales profondes, ex.: capsule d’Ulota
(ang.: furrowed , sulcate)

sinistrorse (adj.) : tourné vers la gauche; tourné dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, vu de l’apex, ex.: pédicelles (épaississements hélicoïdaux des élatères)
(ant.: dextrorse) (ang.: sinistrorse)

sinué, sinueux (adj.) : ondulé, ex.: marges des feuilles; épaississements des parois cellulaires de Racomitrium
(cf. noduleux) (ang.: sinuate, sinuose)

sinuolé (adj.) : finement ondulé ou sinueux
(ang.: sinuolate)

sinus (n.m.) : échancrure entre deux lobes ou segments, ex.: lobes foliaires séparés par un sinus
(ang.: sinus)

socii (n.m.) : deuter
(ang.: socius)

soie (n.f.) : tige fine qui porte la capsule
(cf. seta) (ang.: seta)

soie axillaire : long poil rigide apparaissant en position axillaire, mais nettement séparé des insertions foliaires, ex.: Hypopterygium commutatum (structure raméale avortée, en position basiscopique sur un segment de rang n, à l’aisselle d’une feuille de rang n+3)
(ang.: axillary bristle)

solution de Hoyer : milieu de montage, éclaircissant et soluble dans l’eau, pour préparations semi-permanentes destinées à la microscopie photonique
(cf. Bryologist 51: 242-244, 1954) (ang.: Hoyer’s solution)

spatulé (adj.) : en forme de spatule; élargi au sommet et arrondi ou tronqué à la base
(ang.: spathulate)

spermatide (n.f.) : cellule spermatogène de la dernière génération qui se transforme sans division en spermatozoïde
(ang.: spermatid)

spermatogonie (n.f.) : cellule spermatogène des deux ou trois dernières générations, caractérisée par sa forme polyédrique et par la présence de deux plastes
(ang.: androcyte mother cell)

spermatozoïde (n.m.) : gamète mâle mobile, biflagellé chez les bryophytes
(syn.: anthérozoïde) (ang.: spermatozoid)

sphagnoïde (adj.) : qualifie une feuille à aréolation double, le réseau des chlorocystes enserrant le réseau des hyalocystes, ex.: Sphagnum
(cf. leucobryoïde) (ang.: sphagnoid)

spiculé, spiculeux (adj.) : couvert de spicules; couvert de pointes ou de papilles courtes et aiguës
(ang.: spiculose)

spinuleux (adj.) : à petites épines
(ang.: spinulose)

sporadique (adj.) : apparaissant irrégulièrement, ex.: plantes sans aire de répartition fixe
(ang.: sporadic)

sporange (n.m.) : organe (sac) qui renferme les spores dans la capsule ou dans un sens plus large, la capsule en entier
(cf. capsule) (ang.: sporangium)

spore (n.f.) : élément formé à l’intérieur de la capsule, à la suite de la méiose (méiospore, méiotospore); généralement petit, sphérique, uni- ou pluricellulaire, haploïde, donnant naissance par germination à un protonéma
(ang.: spore)

spore apolaire : spore sans polarité distincte, sans marque triradiée ni pores
(ant.: spore polaire) (ang.: apolar spore)

spore pluricellulaire : spore composée de plusieurs cellules
(cf. endosporal) (ang.: multicellular spore)

spore polaire: spore à marque triradiée sur la face proximale; spore dont les faces proximale et distale sont distinctes
(ant.: spore apolaire) (ang.: polar spore)

sporocarpe (n.m.) : cf. sporophyte (terme ambigu en bryologie)
(ang.: sporocarp)

sporocyte (n.m.) : cellule diploïde de la capsule, donnant naissance, après méiose, à quatre spores haploïdes
(syn.: cellule-mère des spores) (ang.: sporocyte)

sporogone (n.m.) : cf. sporophyte
(ang.: sporogonium)

sporophyte (n.m.) : génération diploïde, issue d’un zygote et ayant pour rôle la production de spores; diplobionte implanté dans le gamétophyte et dépendant de lui partiellement, composé généralement d’une partie renflée (pied) et d’une capsule sessile ou pédicellée
(ang.: sporophyte)

sporosac (n.m.) : sac sporifère; sac uni- ou pluristratifié de la capsule des mousses, entourant l’archéspore vers l’intérieur et vers l’extérieur de la capsule
(ang.: spore sac)

sporosac externe : couche de cellules entourant l’archéspore à l’extérieur; couche la plus interne de l’amphithécium, au sommet en continuité avec la couche péristomiale interne
(ang.: outer spore sac)

squalide (adj) : sale; par extension, rude
(ang.: squalid)

squarreux (adj.) : hérissé, rude à cause de la présence d’appendices raides; par extension, divergeant à un angle de 90°
(ang.: squarrose)

squarreux-récurvé (adj.) : à feuilles dont l’axe forme un angle de 90° avec la tige et dont le sommet est abaxialement recourbé vers l’extérieur
(cf. récurvé) (ang.: squarrose-recurved)

stégocarpe (adj.) : à opercule caduc
(ant.: cléistocarpe, astome) (ang.: stegocarpous)

sténotypique (adj.) : à amplitude de variation faible
(cf. variant phénotypique) (ang.: stenotypic)

stéréide (n.f.) : cellule parenchymateuse étroite et allongée, à parois épaissies, formant, avec les hydroïdes le faisceau conducteur des tiges et des nervures foliaires de certaines mousses
(ang.: stereids)

stéréome (n.m.) : ensemble des stéréides
(ang.: sterome ou stereome)

stérile (adj.) : sans sporophytes ni organes de reproduction sexuée; par extension, sans organes de reproduction, aussi bien sexués qu’asexués
(ant.: fertile) (ang.: sterile)

stipe (n.m.) : partie non ramifiée de la tige dressée d’une mousse dendroïde ou frondiculée, ex.: Pterobryaceae; ou de certaines hépatiques anacrogynes, ex.: Symphyogyna (porteur des réceptacles mâles ou femelles stipités chez les Marchantiales (cf. pédicelle))
(ang.: stipe)

stipité (adj.) : à stipe; à base ressemblant à un stipe
(ang.: stipitate)

stipule (n.f.) : terme désuet pour amphigastre
(ang.: stipule)

stolon (n.m.) : rameau ou tige muni de feuilles rudimentaires ou squamiformes dès la base, souvent géotropiquement positif (cf. flagelle, rhizome), ex.: Rhodobryum
(ang.: stolon)

stolonifère (adj.) : muni de stolons
(ang.: stoloniferous)

stoloniforme (adj.) : en forme de stolon
(ang.: stoloniform)

stomate (n.m.) : organe résultant de la division en deux d’une cellule épidermique, avec formation d’une ouverture médiane (ostiole) (sauf chez les Funariaceae où une cellule unique entoure l’ostiole); présent  dans la paroi capsulaire des anthocérotes et, généralement, dans l’apophyse de la capsule des mousses (incorrectement utilisé pour désigner les pores épidermiques des hépatiques à thalle)
(cf. pore, pseudostomate) (ang.: stoma)

stratifié (adj.) : en couches superposées, indiquant l’épaisseur d’un organe, ex.: uni-, bi-, pluristratifié
(cf. sérié, bi-, tri-, quinquefarié) (ang.: stratose)

stramineux (adj.)  de la couleur de la paille
(ang.: stramineous)

strie (n.f.) : petit sillon longitudinal, séparé du sillon suivant par une crête fine
(ang.: stria)

strié (adj.) : pourvu de stries
(ang.: striate)

striolé (adj.) : finement strié
(ang.: striolate)

strume (n.f.) : renflement en forme de coussinet (scrofule, tumeur, goitre)
(ang.: struma)

strumeux (adj.) : qui est renflé d’un côté, comme un estomac (voir gibbeux, ventru); à renflement en forme de goitre; renflé d’un seul côté, ex.: capsules de Trematodon renflées asymétriquement à la base
(cf. ventru) (ang.: strumose, gasteropodous)

strumuleux (adj.) : à renflement asymétrique à peine distinct, ex.: base de certaines capsules de mousses
(ang.: strumulose)

stylet (n.m.) : colonne; structure uni- ou plurisériée, subulée ou triangulaire, située entre le lobule et la tige de certaines hépatiques à feuilles (syn.: interlobule); terme désuet pour désigner le col de l’archégone
(ang.: stylus)

submarginal (adj.): cf. intramarginal, téniole
(ang.: submarginal)

substéréide (n.m.) : à caractéristiques d’une stéréide, mais à parois cellulaires moins fortement épaissies
(ang.: substereid)

substrat (n.m.) : support sur lequel se développent les bryophytes, ex.: terre, rocher, écorce, feuille
(ang.: substrate)

subule (n.f.) : alène; pointe longue et mince
(ang.: subula)

subulé (adj.) : en forme d’alène; étroit et longuement acuminé
(ang.: subulate)

succube (adj.) : couché dessous; vu de la face dorsale, insertion foliaire oblique et marge supérieure des feuilles orientée vers la face ventrale de la tige; si les feuilles sont contiguës, leur marge inférieure  recouvre et cache la marge supérieure des feuilles adjacentes; ce type d’insertion foliaire est associé à une courbure de l’apex et une inclinaison de la cellule apicale vers la face dorsale; il caractérise plusieurs familles d’hépatiques à feuilles
(ant.: incube) (ang.: succubous)

superficiel (adj.) : de ou à la surface
(ang.: superficial)

supérieur (adj.) : vers l’apex; au-dessus du milieu, ex.: feuilles localisées près de l’apex de la tige, cellules laminales situées près du sommet d’une feuille; par extension, face dorsale exposée d’un thalle ou d’une  tige rampante; organe ou partie d’organe orienté vers la face distale, sans tenir compte de la gravité
(ant.: inférieur) (ang.: upper)

surcule (n.m.) : rejet feuillé, dressé, d’un rhizome; s’utilise rarement pour désigner les tiges secondaires dressées à partir d’une tige primaire horizontale éventuellement rhizomateuse
(ang.: surculus)

suture (n.f.) : ligne de jonction entre deux organes soudés; sillon préfigurant la ligne de déhiscence de la capsule
(cf. valve) (ang.: suture)

sylvicole (adj.) : habitant les forêts
(ang.: sylvicolous)

sympatrique (adj.) : à aire de répartition commune; à aires de distribution qui se chevauchent
(ant.: allopatrique) (ang.: sympatric)

sympodial (adj.): qualifie un mode de ramification caractérisé par des axes secondaires qui deviennent successivement des axes principaux; chez les hépatiques, le nouvel axe principal est issu d’une ramification dichotomique, ou faussement dichotomique, qui se développe plus rapidement que l’ancien axe principal ou les autres rameaux; chez les mousses, les innovations subpérichétiales se développent plus rapidement et deviennent des axes principaux
(cf. dichotomique, monopodial) (ang.: sympodial)

synécie (n.f.) : réceptacle synoïque, à anthéridies et archégones mêlés, et les bractées qui les entourent; «inflorescence» synoïque
(cf. andrécie, gynécie) (ang.: synoecium)

synoïque (adj.) : à anthéridies et archégones mêlés dans un même réceptacle
(ang.: synoicous)

synstylé (adj.) : à styles soudés et formant une colonne; en bryologie: à opercule restant accroché au sommet de la columelle après la déhiscence de la capsule, ex.: Hymenoszyhum
(ang.: systylius)

Exprimez-vous! Laisser un commentaire...