Glossaire de la bryologie : M

macronémata (n.m.) : grands rhizoïdes ramifiés produits autour des primordia des rameaux (Mniaceae)
(ang.: macronema)

mâle nain : petit gamétophyte mâle, généralement épiphyte sur la plante femelle
(ang.: dwarf male)

mamelonné (adj.) : convexe, avec une protubérance centrale (comme un mamelon)
(ang.: mammillate)

mamille (n.f.) : protubérance en forme de mamelon; surface cellulaire bombée et/ou à proéminences de différents types, mais sans épaississements localisés des parois et à cavité cellulaire s’étendant à  intérieur  des proéminences
(ang.: mammilla)

mamilleux (adj.) : à mamilles au sommet des cellules, ou formées par les parties apicales saillantes des cellules, ex.:Philonotis
(cf. papilleux) (ang.: prorate, scindula, mammillose)

marais (n.m.) : type de végétation hygrophile à nutrition minérale pauvre, toute l’eau provenant des précipitations et non du sol; souvent utilisé dans le sens de fen pauvre; un bog est habituellement dominé par Sphagnum
(ang.: bog)

marcescent (adj.) : se flétrissant sans se détacher, ex.: feuilles de Bartramia subulata
(ang.: marcescent)

marginal (adj.) : appartenant à la marge
(ang.: marginal)

marginé (adj.) : qui possède une marge différenciée
(ang.: bordered)

marsupium (n.m.) : poche charnue, issue de la prolifération des tissus de la tige, au fond de laquelle se développe le sporophyte; cette poche, de géotropisme positif, pénètre dans le substrat, ex.: Goebelobryum
(cf. calyptra coelocaule) (ang.: marsupium)

médian (adj.) : du milieu; cellules foliaires médianes: désigne, chez les feuilles qui ont une nervure bien développée, des cellules de la moitié supérieure de la feuille, plus précisément celles qui sont comprises  entre la nervure et la marge au 2/3 supérieurs de la feuille
(ang.: median)

médulle (n.f.) : moelle; terme (ambigu) pour désigner le tissu interne de la tige et du pédicelle chez les hépatiques quand le terme «cortex» est utilisé pour l’épiderme
(cf. cortex) (ang.: medulla)

membrane basale (n.f.) : tube ou cylindre court, portant les dents du péristome haplolépidé (ex.: Tortula) ou les segments et les cils de l’endostome (ex.: Bryum)
(ang.: basal membrane)

méristématique (adj.) : appartenant au méristème; fonctionnant comme un méristème, ex.: tissu intercalaire du pédicelle des mousses
(ang.: meristematic)

méristème (n.m.) : point de croissance d’une zone à croissance continue; zone permanente ou temporaire de cellules indifférenciées, en division mitotique active, ou ayant conservé l’aptitude à se diviser (méristème latent); les tissus adultes sont issus de ces zones par différenciation ultérieure
(cf. différenciation) (ang.: meristem)

mésique (adj.) : humide, jamais très sec, ni très humide
(ang.: mesic)

mésohyalocyste (n.m.) : cf. paraténiole (les cellules concernées ne sont souvent pas des hyalocystes)
(ang.: mesohyalocysts)

mésohydrique (adj.) : endo- et exohydrique à la fois
(ang.: mesohydric)

mésophyte (adj., n.f) : plante adaptée à un climat tempéré ou à un habitat relativement humide
(ang.: mesophytic)

mésotrophe (adj.) : de réaction plus ou moins neutre, ni acide, ni basique
(ang.: mesotrophic)

micron (n.m.) : 1 / 1000 de millimètre
(ang.: micron, micrometer)

micronémata (n.m.) : minuscules poils en forme de bâtonnets, semblable à des paraphyses, à l’aisselle des feuilles chez certaines Mniaceae, Meesiaceae et Splachnaceae
(ang.: micronema)

microphylle (adj.) : à feuilles de petite taille, ex.: rameaux à feuilles plus petites que les feuilles des rameaux normaux
(cf. flagelliforme) (ang.: microphyllous)

microrhizoïdes (n.m.) : petits rhizoïdes produits sur des tiges, des bases décurrentes de feuilles, des nervures ou des limbes, plus petits et moins branchus que les macronémata
(ang.: micronemata)

microstome (adj.) : à orifice capsulaire étroit
(ang.: microstomous)

minuscule (adj.) : très petit
(ang.: minute)

mitré, mitriforme (adj.) : conique, et non divisé ou également lobé à la base, comme une mitre d’évêque; s’applique à la coiffe
(ant. cucullé) (ang.: mitrate)

monoïque (adj.) : qui possède des anthéridies et des archégones sur la même plante (les plantes autoïques, synoïques, paroïques et polyoïques sont toutes monoïques)
(ang.: monoicous)

monolète (adj.) : les spores monolètes n’ont qu’une seule fente à la surface de l’exine (comme chez Funaria hygrometrica et Bryum caespiticium
(ang.: monolete)

monoliforme (adj.) : ressemblant à un collier de perles (toruleux)
(ang.: moniliform)

monomorphe (adj.) : de forme unique
(cf. amorphe, dimorphe, polymorphe) (ang.: monomorphic)

monopapilleux (adj.) : à une seule papille (non ramifiée) par surface cellulaire
(ang.: unipapillose)

monopodial (adj.) : à mode de ramification caractérisé par le maintien en activité de la prédominance de la cellule apicale de la tige principale
(cf. sympodial) (ang.: monopodial)

monostromatique (adj.) : à une seule couche de cellules, ex.: la plupart des feuilles des bryophytes, et certains thalles ou ailes de thalles d’hépatiques à thalle
(ang.: monostromatic)

montagnard (adj.) : relatif à la montagne; habitant la montagne
(ang.: montane)

mousse (n.f.) : plante appartenant à la division Bryophyta (ou à la classe Bryopsida)
(ang.: moss)

mucilage (n.m.): sécrétion gélatineuse pouvant absorber et et retenir l’eau.
(cf. cellule mucigène, papille mucigène)

mucron (n.m.) : pointe courte et nettement marquée
(ang.: mucro)

mucroné (adj.) : se terminant brusquement en une courte pointe habituellement formée de la nervure excurrente
(ang.: mucronate)

mucronulé (adj.) : muni d’un petit mucron
(ang.: mucronulate)

multifide (adj.) : divisé en nombreuses lanières; fendu de nombreuses fois
(ang.: multifid)

muriculé (adj.) : garni de petites pointes émoussées; à surface finement rugueuse
(ang.:  muriculate)

muriqué (adj.) : rugueux et présentant de petites pointes acérées
(ang.: muricate)

mutique (adj.) : sans pointe ni épine
(ang.: muticous)

Exprimez-vous! Laisser un commentaire...