Glossaire de la bryologie : G

gainé (adj.) : à gaine de tissu, ex.: rameaux d’origine endogène, et certains rameaux d’origine exogène des hépatiques, à insertion entourée d’un anneau de tissu
(ang.: gyrothecal)

galéiforme (adj.) : en forme de casque, ex.: lobule de la plupart des Frullania
(ang.: galeate)

gamétange (n.m.) : organe contenant les gamètes
(cf. anthéridie, archégone) (ang.: gametangium)

gamétangiophore (n.m.): rameau spécialisé portant les gamétanges
(cf. anthéridiophore, archégoniophore) (ang.: gametangiophore)

gamète (n.m.) : cellule de reproduction: ovule, spermatozoïde
(ang.: gamete)

gamétogenèse (n.f.) : ensemble des stades successifs du développement des gamètes (mâles: spermatogenèse, femelles: oogenèse)
(ang.: gametogenesis)

gamétophore (n.m.) : la phase feuillée de la génération qui produit les gamètes; elle est issue de bourgeons du protonéma
(ang.: gametophore)

gamétophyte (n.m.) : la génération sexuée et dominante; chez les mousses, il s’agit de la plante feuillée; chez les hépatiques, le gamétophyte peut être une plante feuillée ou un thalle
(ang.: gametophyte)

gazon (n.m.) : forme de croissance à tiges dressées, rapprochées, parallèles, formant souvent des colonies importantes, ex.: Bryum argenteum
(ang.: turf )

géminé (adj.): par paire, par deux, ex.: dents du péristome chez Fabronia, cils marginaux de certains Metzgeria, dents sur les marges des feuilles de Rhizogonium spiniforme
(syn. apparié) (ang.: geminate)

gemmifère, gemmipare (adj.) : qui porte des gemmules
(ang.: gemmiferous, gemmiparous)

gemmiforme (adj.) : à rameaux courts en forme de bourgeon
(ang.: gemmiform, gemmate)

gemmipare (adj.) : produisant des gemmules (cf. gemmifère); se multipliant par bourgeonnement donnant naissance à une colonie d’individus adhérant les uns aux autres
(ang.: gemmiparous)

gemmule (n.f.) : corpuscule globuleux, elliptique ou cylindrique formé de quelques cellules et servant à la reproduction végétative; corpuscule uni- ou pluricellulaire, filamenteux, sphérique, ellipsoïdal,  cylindrique, étoilé ou disciformeetc., relativement peu différencié, capable de reproduire et de disperser la plante (reproduction végétative)
(cf. propagule) (ang.: gemma)

géniculé (adj.): brusquement plié ou courbé, comme un genou, ex.: parois transversales du hyaloderme des sphaignes, forme des élatères de certaines anthocérotes
(ang.: geniculate)

génotype (n.m.) : ensemble du matériel génétique porté par un individu et représentant sa formule héréditaire, fixée à la fécondation.
(ang.: genoytpe)

gibbeux (adj.) : renflé du côté supérieur, bossu, comme le dos d’un chameau
(ang.: gibbous)

glabre (adj.) : lisse, dépourvu de poils
(ang.: glabrous)

glauque (adj.) : recouvert d’un enduit blanchâtre, grisâtre ou bleuâtre (comme la pruine d’une prune)
(ang.: glaucous)

globuleux (adj.) : plus ou moins sphérique
(ang.: globose)

gonidie (n.f.) : terme rarement utilisé pour gemmule
(ang.:gonidia)

gonioautoïque (adj.) : monoïque, avec les inflorescences mâles petites, gemmiformes et axillaires sur le même rameau que l’inflorescence femelle ; cf. autoïque
(ang.: gonioautoicous )

gradient (n.m.): série continue, ex.: caractères d’une espèce variant graduellement selon sa répartition géographique
(ang.: cline)

granuleux (adj.) : finement grenu, présentant de minuscules aspérités plus ou moins arrondies
(ang.: granulose)

grégaire (adj.) : croissant en groupe mais sans former de touffe ou de tapis
(ang.: gregarious)

gris anthracite (adj.) : gris très foncé
(ang.: anthracite)

gris bleuâtre (adj.) : bleu, bleuâtre ou bleu vert
(ang.: caesious)

guttiforme, guttulé (adj.) : se dit de cellules dont la lumière cellulaire est arrondie a cause de forts épaississements des parois qui ont ainsi l’apparence de gouttes de liquide
(ang.: guttulate)

gymnostome (adj.) : qui n’a pas de péristome
(ang.: gymnostomous)

gynécie (n.f.) : inflorescence femelle (surtout appliqué aux hépatiques); archégones et les bractées qui les entourent; «inflorescencefemelle»
(cf. périchèze) (ang.: gynoecium)

gynogamétophyte (n.m.) : gamétophyte femelle; terme à employer si on estime que le terme «femelle» ne peut être utilisé en phase haploïde
(cf. androgynogamétophyte) (ang.: gynogametophyte)

Exprimez-vous! Laisser un commentaire...