Glossaire de la bryologie : E

écaille (n.f.) : structure foliacée, membraneuse, mince (voir écaille ventrale, feuille en forme d’écaille)
(ang.: scale)

écaille basale : pièce foliacée rudimentaire ou atrophiée, localisée près de la base des tiges ou des rameaux
(ang.: basal scale)

écaille dorsale : excroissance foliacée superficielle sur le thalle de certaines hépatiques, ex.: écailles unistratifiées entourant les anthéridies de Pallavicinia
(ang.: dorsal scale)

écaille involucrale : excroissance foliacée, d’origine thalloïde, entourant le gynécie, ex.: Pallavicinia
(ang.: involucral scales)

écaille ventrale : structure foliacée, unistratifiée (ex.: Marchantiales) ou filamenteuse (ex.: Pellia), disposée en deux ou plusieurs rangées longitudinales sur la face ventrale du thalle de la plupart des hépatiques à thalle
(ang.: ventral scale)

échancrure apicale : indentation apicale du thalle, abritant la cellule apicale chez les hépatiques à thalle, ex.: Metzgeria
(ang.: apical notch)

échantillon de référence : spécimen conservé pour servir de référence future et de témoin comparatif
(ang.: voucher)

échiné (adj.) : présentant de petites aspérités non piquantes; couvert de pointes fines et raides (comme un oursin);
(ang.: echinate)

échinulé (adj) : couvert de petites pointes
(ang.: echinate)

édenté (adj.) :sans dents, ex.: marges foliaires
(ang.: edentate)

élatère (n.m.) : élément unicellulaire, stérile, diploïde, allongé, sans protoplasme à maturité, à parois localement épaissies suivant une à plusieurs bandes hélicoïdales; mêlé aux spores dans les capsules de la plupart des hépatiques
(cf. pseudoélatère) (ang.: elater)

élatérocyte (n.m.) : cellule stérile, diploïde, présente dans les capsules de la plupart des hépatiques et des anthocérotes, qui se différenciera directement en élatère (pseudoélatèrechez les anthocérotes) ou se divisera mitotiquement pour former plusieurs pseudoélatères (anthocérotes)
(cf.élatère, pseudoélatère) (ang.: elaterocyte)

élatérophore (n.m.) : porte-élatères; groupe de cellules formant un cône (auquel adhère une des extrémités des élatères) issu de la paroi capsulaire, situé soit à la base, soit au sommet de la capsule chez certaines hépatiques, ex.: Pellia, Riccardia, Metzgeria
(ang.: elaterophore)

ellipsoïdal (adj.) : solide, ayant une silhouette elliptique; en forme d’ellipsoïde
(ang.: ellipsoidal)

elliptique (adj.) : essentiellement oblong mais convexe sur les côtés et aux extrémités; en forme d’ellipse
(ang.: elliptical)

émarginé (adj.) : large à l’apex et légèrement creusé (plus profondément que rétus); légèrement échancré; plus profondément indenté que rétus, ex.: feuilles de Tortula
(ang.: emarginate)

embryogénie (n.f.) : processus de développement de l’embryon
(ang.: embryogenesis)

embryon (n.m.) : jeune sporophyte, généralement issu d’un zygote et composé des initiales de la capsule, du pédicelle et du pied
(cf. zygote) (ang.: embryo)

émergé, émergent (adj.) : partiellement exposé; s’applique aux capsules qui ne dépassent que partiellement les feuilles périchétiales
(ang.: emergent)

endémique (adj., n.f.) : limité à une seule région ou aire floristique
(ang.: endemic)

endogène (adj.) : se formant à l’intérieur d’une cellule ou d’un organe; par extension, issu d’une cellule ou d’un territoire interne, ex.: rameau d’origine endogène de certaines hépatiques
(ant.: exogène) (ang.: endogenous)

endohyalocyste (n.m.) : hyalocyste des cancellines proche de la nervure; cellule élargie, vide et hyaline occupant la base des feuilles des Calympyraceae
(ang.: endohyalocyst)

endohydrique (adj) : à circulation d’eau interne
(cf. exo-, mésohydrique) (ang.: endohydric)

endosporal (adj.) : qualifie un mode de germination à divisions mitotiques ayant lieu avant la rupture de la paroi sporale; un protonéma pluricellullaire se développe à l’intérieur de la spore, ex.: Pellia, Dicnemon, Drummondua
(cf. exosporal) (ang.: endosporic)

endostome (n.m.) :le péristome interne (habituellement formé de segments qui partent souvent d’une membrane basale; ces segments alternent souvent avec des cils); partie interne du péristome diplolépidé, formée par les parois cellulaires périclines contiguës des couches péristomiales primaire et interne; structure généralement membraneuse, délicate, composée d’une membrane basilaire portant des segments (lanières) et des cils; l’endostome est homologue du péristomehaplolépidé
(ang.: endostome)

endothécium (n.m.) : la couche interne de cellules tapissant l’intérieur de la capsule et formant le sporosac; s’applique habituellement au tissu embryonnaire interne d’une jeune capsule (entouré de l’amphithecium)
(ang.: endothecium)

énerve (adj.) : sans nervure, ni côte
(ang.: ecostate, enervate)

enflé (adj.) : gonflé, vésiculeux, ex.: lobules de certains Frullania, Lejeunea; cellules alaires des feuilles de Sematophyllum
(cf. aplani) (syn. gonflé) (ang.: inflated)

engainant (adj.) : vaginant, entourant la tige, la capsule ou la base du pédicelle comme une gaine (cf. engainé); la base engainante des feuilles est souvent composée de hyalocystes
(cf. lame) (ang.: sheathing, vaginate)

engainé (adj.) : entouré d’une gaine
(ang.: vaginate)

enroulé (adj.) : roulé sur soi-même, ex.: marges foliaires
(cf. incurvé, involuté, infléchi) (ang.: inrolled)

ensiforme (adj.) : en forme de lame d’épée
(ang.: ensiform)

entier (adj.) : qui n’est pas du tout denté; sans division; par extension, sans dents, inerme, ex.: marge des feuilles d’un thalle
(ang.: entire)

enveloppe involucrale : tissu du thalle entourant un gynécie, ex.: Pellia epiphylla
(ang.: involucral flap)

épaissi (adj.) : devenu épais, ex.: à parois cellulaires épaissies
(cf. collenchymateux) (ang.: incrassate)

épaississement angulaire : cf. trigone, collenchymateux
(ang.: corner thickening)

épaississement annulaire : épaississement des parois cellulaires en forme de ruban, ex.: épaississement des parois capsulaires de certaines hépatiques
(ang.: annular thickenings)

épaississement en U : syn.: épaississement semi-annulaire
(ang.: u-shaped)

épaississement intermédiaire : épaississement de la paroi cellulaire localisé entre deux trigones angulaires
(ang.: intermediate thickening)

épaississement noduleux : épaississement en forme de noeud, ex.: épaississement des parois capsulaires apparaissant comme des noeuds pigmentés
(ang.: nodular thickenings)

épaississement semi-annulaire : épaississement en forme de U; épaississement en forme de ruban des parois cellulaires décrivant une moitié d’anneau, ex.: dans les parois capsulaires, principalement internes, de certaines hépatiques
(ang.: semiannular thickenings)

éphémère (adj.) : à vie courte
(ang.: ephemeral)

épibasal (adj.) : situé au-dessus de la base, initiale supérieure de l’embryon bicellulaire
(ant.: hypobasal) (ang.: epibasal)

épiderme (n.m.) : une simple couche de cellules à la surface (s’applique particulièrement aux hépatiques à thalle); assise cellulaire externe d’un organe, parfois fragile et éphémère, ex.: épiderme dorsal du thalle de certains Riccia; l’épiderme de la tige est parfois appelé à tort cortex, ou inclus dans le terme cortex
(ang.: epidermis)

épigon(i)anthe (adj.) : à périanthe tricaréné, à deux carènes latérales et une carène dorsale (caractéristique des hépatiques épigonanthées)
(ant.: hypogon(i)anthe) (ang.: epigonianthus)

épigone (n.m.) : enveloppe protectrice de l’embryon ou du jeune sporophyte, dérivée du ventre de l’archégone avant qu’il ne se différencie chez la plupart des mousses en deux parties: la vaginule, qui entoure le pied du sporophyte et la base du pédicelle, et la coiffe, qui est entraînée par l’élongation du pédicelle et persistera au sommet de la capsule. Bryobartramia a un épigone persistant
(cf. calyptra) (ang.: epigonium)

épilithe (adj.) : vivant sur les roches
(cf. saxicole) (ang.: epilithic, epipetreous)

épineux (adj.) : couvert d’épines
(cf. spiculé) (ang.: spinose)

épiphragme (n.m.) : chez les Polytrichacées, une membrane circulaire formée par une expansion de l’extrémité de la columelle et qui ferme partiellement l’orifice de la capsule après la déhiscence; diaphragme; membrane circulaire, fermant partiellement l’orifice de la capsule de certaines mousses, attachée au sommet des dents du péristome, ex.: Polytrichum, Funaria
(ang.: epiphragm)

épiphylle (adj., n.f.) : vivant sur les feuilles d’autres plantes
(cf. foliicole) (ang.: epiphyllous)

épiphyte (adj., n.f.) : vivant sur d’autres plantes
(ang.: epiphyte)

épiphyte héliophile : vivant sur les branches hautes des arbres, exposées au soleil
(ang.: sun-epiphyte)

équidistant (adj.) : à distance égale; régulièrement espacé
(ang.: equidistant)

équitant (adj.) : à cheval, ex.: feuille condupliquée qui enveloppe des feuilles condupliquées plus jeunes, ex.: Fissidens
(ang.: equitant)

érémophyte (adj., n.f.) : des déserts et des steppes
(ang.: eremophilous)

érigé (adj.) : qui s’étale en formant un angle de 45º environ; dressé, ex.: capsule non recourbée; par extension, à feuilles recourbées vers l’apex de la tige;à bords foliaires courbés adaxialement vers le haut
(ang.: erect)

érodé (adj.) : irrégulièrement creusé; irrégulièrement rongé, souvent par abrasion du bord, feuilles ou ailes d’un périanthe
(ang.: erose)

étalé (adj.) : formant un angle adaxial de 45º à 90º avec l’axe, ex.: feuille et tige, tige et rameau
(cf. érigé, dressé-étalé, squarreux) (ang.: patent, spreading )

étiolé (adj.) : à tige ou à thalle allongé et étiré, généralement de couleur pâle, en réponse à un éclairement excessif ou insuffisant
(ang.: etiolated)

étoilé (adj.) : stelliforme; en forme d’étoile
(ang.: stellate)

étranglé (adj.) : présentant une constriction profonde sous l’orifice de la capsule; localement rétréci, ex.: rétrécissement de la capsule sèche, localisé au-dessous de l’orifice chez Sematophyllum
(ang.: strangulate)

eutrophe (adj.) : riche en minéraux, donc plus ou moins basique ou alcalin
(ant. oligotrophe) (ang.: eutrophic)

évidé (adj.) : abruptement creusé
(ang.: excavate)

exannulaire (adj.) : sans anneau
(ang.: exannulate)

excavé (adj.) : abruptement creusé
(ang.: excavate)

excurrent (adj.) : qui se prolonge au-delà de l’apex, ex.: nervure formant une arête au sommet de la feuille
(ang.: excurrent)

exine (n.f.) : couche externe de la paroi sporale, issue de la spore elle-même (chez la plupart des hépatiques, cette couche comprend la sexine (couche externe) et la nexine (couche interne))
(cf. périne) (ang.: exine)

exogène (adj.) : se formant à l’extérieur d’une cellule ou d’un organe, par extension, issu d’une cellule ou d’un territoire externe, ex. rameaux d’origine exogène
(ant.: endogène) (ang.: exogenous)

exohyalocyste (n.m.) : hyalocyste de la bordure externe des cancellines
(ang.: exohyalocyst)

exohydrique (adj.) : à circulation d’eau externe; à circulation d’eau de surface (y compris la circulation capillaire entre les feuilles, ou entre les papilles épidermiques)
(cf. endo-, mésohydrique) (ang.: exohydric)

exosporal (adj.) : qualifie un mode de germination à divisions mitotiques ayant lieu après la rupture de la paroi sporale; le protonéma se développe entièrement à l’extérieur de la spore
(ant.: endosporal) (ang.: exosporic)

exospore (n.f.) : paroi ou surface externe d’une spore; couche externe de la spore (terme imprécis pour exine, sexine ou périne)
(cf. périne, exine) (ang.: exospore)

exostome (n.m.) : le péristome externe, formé de dents (rarement non divisé); partie externe du péristome diplolépidé, formée par les parois cellulaires périclines contiguës des couches péristomiales externe et primaire; absent ou rudimentaire dans les péristomes haplolépidés
(ang.: exostome)

exothécium (n.m.) : la couche la plus externe de la paroi de la capsule; elle est formée de cellules exothéciales; enveloppe de la capsule des mousses (composée de l’épiderme à stomates, d’une assise sous-
épidermique et d’un tissu lacuneux )
(cf. columelle) (ang.: exothecium)

exsert (adj.) : exposé; s’applique aux capsules projetées au-delà des pointes des feuilles périchétiales; saillant au-dehors, ex.: capsules ou périanthes faisant saillie au-dehors des feuilles périchétiales
(cf.émergé) (ang.: exserted)

exsiccata (n.m.) : spécimens secs; s’applique habituellement de manière plus spécifique à des ensembles de spécimens publiés et largement distribués, portant des étiquettes imprimées, utilisées comme  matériel de référence pour les comparaisons et souvent cités dans les monographies
(ang.: exsiccatum)

externe (adj.) : qualifie la face des feuilles à insertion transversale qui ne regarde pas la tige
(cf. dorsal, abaxial) (ang.: anterior)

extroverti (adj.) : tourné de l’intérieur vers l’extérieur
(ang.: everted)

Exprimez-vous! Laisser un commentaire...