Glossaire de la bryologie : C

caduc, caduque (adj.)  : décidu, qui tombe régulièrement; se détachant et tombant
(cf. décidu) (ang.: caducous)

calcicole (adj.)  : croissant sur des sols calcaires
(cf. calciphile, basophile) (ant.: calcifuge, silicicole) (ang.: calcicole)

calcifuge (adj., n.f.) : fuyant les substrats calcaires
(cf.: silicicole) (ant.: calcicole) (ang.: calcifuge )

calciphile (adj., n.f.) : plante des habitats calcaires
(ang.: calciphile)

calleux (adj.) : dur et épais; portant des cals
(ang.: callose)

calyptra, calyptre (n.f.)  : enveloppe haploïde, issue de la prolifération du ventre de l’archégone, à l’intérieur de laquelle le sporophyte s’accroît. Chez les hépatiques et les anthocérotes, la calyptra est déchirée au sommet par la capsule lors de  l’allongement du pédicelle et persiste à sa base; chez les mousses et les sphaignes, elle se déchire généralement dans son quart inférieur, de sorte que les trois quarts de l’organe sont entraînés par le sporophyte, se différencient, coiffent la capsule et persistent à son sommet sous forme d’un cône membraneux (coiffe), surmonté par le col desséché de l’archégone
(cf. épigone, vaginule, coiffe) (ang.: calyptra)

calyptra coelocaule (n.f.) : calyptra complexe, souvent charnue, en partie dérivée du tissu du ventre de l’archégone, en partie de tissus adjacents de la tige ou du thalle
(ang.: shoot calyptra )

calyptra thallamogène (n.f.) : calyptra formant un réceptacle
(ang.: thallamogenous calytra)

campanulé (adj.)  : en forme de cloche, ex.: coiffe allongée et cylindrique; une coiffe campanulée-cucullée est cylindrique et fendue d’un côté, ex.: Dicnemon calycinum; une coiffe campanulée-mitriforme est cylindrique et indivisible ou régulièrement lobée à la base, ex.: Grimmia raui
(ang.: campanulate)

canal mucigène (n.m.) : lacune ou canal contenant des mucilages, formé par dégénérescence de quelques cellules, ex.: Anthoceros
(ang.: mucilage canal)

canaliculé (adj.)  : traversé par un ou des petits canaux
(ang.: canaliculate)

cancellé (adj.) : en treillis, en réseau
(syn.: treillissé) (ang.: cancellate)

cancellines (n.f.) : groupe de grandes cellules hyalines vides; grandes cellules vides, généralement hyalines, situées à la base de la feuille (hyalocystes, ou endo- et exohyalocystes), ex.: dans les feuilles des mousses pottioïdes; les cancellines forment une plage cancellée bien définie chez les Calymperaceae et les Encalyptaceae
(ang.: cancellina)

canescent (adj.) : couvert d’arêtes, de poils ou de cils blancs; de couleur blanc grisâtre, ex.: Grimmia
(ang.: canescent, hoary)

capillaire (adj.) : fin comme une cheveu, ex.: soie capillaire
(ang.: capillary)

capité, capitulé (adj.) : arrondi et compact formant une tête ou capitulum
(ang.: capitate)

capitule (n.m.) : petite tête, réceptacle (ou chapeau) mâle ou femelle des Marchantiales (cf. gamétangiophore); sommet élargi d’une tige, à gamétanges ou propagules entourés de bractées
(ang.: capitulum)

capsule (n.f.) : partie terminale du sporophyte contenant les spores; chez les mousses, les régions stériles de la capsule sont souvent différenciées (cf. apophyse, columelle, épiphragme, opercule, péristome, urne); chez les hépatiques et les  anthocérotes, la capsule peut contenir, en plus des spores, des cellules stériles (cf. élatères, pseudoélatères), et sa paroi ou son tissu axial peuvent se différencier  (cf. élatérophore, columelle, valve)
(syn.: sporange, archidie) (ang.: capsule )

carène (n.f.) : crête d’un pli; crête formée le long de la pliure de certaines feuilles, ex.: Fontinalis, Schitochila, ou de périanthes, ex.: Lejeuneaceae, ou d’involucres, ex.: certains Riella
(ang.: carina, keel)

caréné (adj.) : muni d’une carène; nettement plié le long de la ligne médiane, le pli étant accusé comme la quille d’un bateau
(ang.: keeled, carinate)

carné (adj.) : couleur chair, rose clair
(ang.: carneous )

carré (adj.) : à quatre côtés égaux
(ang.: quadrate )

cartilagineux (adj.) : ferme et solide (comme du cartilage), souvent hyalin
(ang.: cartilaginous )

caténulé (adj.) : en forme de chaîne, ex.: disposition des feuilles sur la tige d’Aloinella et de certaines Leskeaceae
(cf. moniliforme) (ang.: catenulate)

cathodique (adj.) : qualifie la partie du segment que l’on rencontre en descendant l’hélice génératrice des segments; surface rectangulaire du segment orientée en direction opposée à l’hélice
(ant. anodique) (ang.: kathodic)

caule (n.m.) : tige
(cf. caulidium) (ang.: caulis)

caulescent (adj.) ; pourvu d’une tige
(ang.: caulescent )

caulidium (n.m.) : organe ayant le rôle d’une tige; tige de mousses et des hépatiques à feuilles (terme à utiliser si on estime que le terme de tige ne peut être employé qu’en phase diploïde)
(ang.: caulidium)

caulinaire (adj.) : qui a rapport à la tige
(ang.:cauline)

caulonéma (n.m.) : partie rouge brunâtre du protonéma filamenteux des mousses qui donnera naissance aux gamétophores, formée de cellules cylindriques, à parois transversales obliques, contenant peu de chloroplastes. Le caulonéma primaire  est issu d’une spore ou du chloronéma, ex. Funaria, le caulonéma secondaire se met en place de façon adventive à la base des gamétophytes feuillées dont il assure le bouturage naturel
(cf. chloronema, protonéma) (ang.: caulonema)

caverneux (adj.) : à cavités, ex.: thalle des anthocérotes
(ang.: cavernose)

cavité aérifère (n.f.) : chambre aérifère; cavité interne ménagée entre les cellules dans les thalles de la plupart des hépatiques à thalles complexe (Marchantiales)
(ang.: air chamber)

cavité mucigène (n.f.) : lacune hautement spécialisée, remplie de mucilages et contenant souvent des Nostoc symbiontes, ex.: Anthoceros
(ang.: mucilage cavity)

cellule à mucilage (n.f.) : voir cellule mucigène
(ang.: slime cell)

cellule alaire (n.f.) : cellule de la base de la feuille, située vers sa marge intérieure et près de son insertion, différant parfois de taille, de forme ou de couleur des autres cellules foliaires, ex.: dans les feuilles de Dicranum
(cf. oreillettes) (ang. alar cells)

cellule androgoniale (n.f.) : initial interne de l’anthéridie donnant naissance au tissu spermatogène
(ang.: androgonial cell)

cellule angulaire (n.f.) : voir cellule alaire
(ang.: angular cells )

cellule apicale (n.f.) : cellule unique située à l’apex de la tige ou du thalle dont les divisions aboutissent à la formation d’un méristème
(cf. initiale)  (ang.: apical cell)

cellule basale (n.f.) : cellule de la partie inférieure de la feuille [1/4 – 1/3], souvent différenciée
(cf. cellule laminale)
(ang.: basal cell)

cellule basilaire (n.f.) : cellule sur laquelle s’insère un filament axillaire
(ang.: basal cell)

cellule centrale (n.f.) : cf. cellule-guide
(ang.: central cells)

cellule centrale de l’amphigastre (n.f.) : cellule en forme de U en section longitudinale, reliant le corps de l’amphigastre à la tige, parfois appelée initiale du paramphigastre, ex. Lejeunaceae
(ang.:superior central cells)

cellule d’abcission (n.f.) : cellule dont la paroi se rompt pour libérer une propagule
(ang.: tmema)

cellule de garde (n.f.) : les cellules entourant un stomate; habituellement en paires et réniformes; il s’agit occasionnellement d’une seule cellule présentant une fente centrale
(syn.: cellule stomatique) (ang.: gard cells)

cellule-guide (n.f.) : cellule parenchymateuse associée au tissu conducteur dans les nervures foliaires de certaines mousses
(cf. deuter) (ang.: guide cells)

cellule interstéréide (n.f.) : cf. cellule-guide, deuter

cellule laminale (n.f.) : cellule du limbe, de la lame foliaire
(ang.: laminal cell)

cellule mère des spermatocystes (n.f.) : cf. spermatogonie
(ang.: androcyte )

cellule mère des spores (n.f.) : cf. sporocyte
(ang.: spore mother cell)

cellule mucigène (n.f.) : cellule spécialisée secrétant du mucilage, ou contenant du mucilage
(ang.: mucilage cell)

cellule stérile (n.f.) : cellule issue de l’archéspore, par excès appelée nourricière, mêlée aux sporocytes en développement, ex.: Ephemerum, Archidium; homologued’un élatèredont elle se distingue par l’absence d’épaississements pariétaux hélicoïdaux et la persistance du cytoplasme, ex.: Sphaerocarpales (ces cellules peuvent dégénérer au cours de la maturation des spores, ex.: Oxymitra)
(cf. assise tapétale) (ang.) nurse cells)

cellule stomatique (n.f.) : cellule réniforme spécialisée bordant un orifice ou un ostiole
(syn.: cellule de garde) (cf. stomate) (ang.: guard cells)

cellule ventrale du col de l’archégone (n.f.) : cf. cellules du col de l’archégone
(ang.: ventral canal cell)

cellules cactiformes (n.f.) : filaments assimilateurs simples ou ramifiés des cavités aérifères de certaines hépatiques à thalle complexe (Marchantiales), composés de files de cellules articulées ressemblant à Opuntia
(ang.: cactus cell)

cellules de transfert (n.f.) : cellules localisées de part et d’autre de l’interface (= zone de contact) gamétophyte/sporophyte (cellules internes de la vaginule, haploïdes, et cellules externes du pied, diploïdes) dont les parois, en particulier celles en regard (= parois affrontées) sont fortement épaissies et parcourues de multiples  digitations protoplasmiques. Ces cellules se caractérisent par une extrême richesse en mitochondries et ATPases membranaires
(ang.: transfer cells)

cellules du col de l’archégone (n.f.) : rangée centrale de cellules dans le col de l’archégone; la cellule ventrale du col de l’archégone est adjacente à l’oosphère (et dérive de la même cellule mère)
(ang.: canal cells )

cendré (adj.)  de couleur cendre ; gris clair
(ang.: cineraceous)

cerclé (adj.)  entouré d’un cercle, ex.: pores des sphaignes entourés d’un anneau
(ang.: ringed)

cespiteux (adj.) : croissant en touffes compactes, en coussins
(ang.: caespitose)

chagriné (adj.) : rugueux, grenu
(ang.: exasperate)

champêtre (adj.) : des champs, de la campagne
(ang.: campestrian)

chapeau femelle (n.m.) : réceptacle contenant les archégones chez certaines hépatiques à thalle complexe, ex.: Marchantia
(cf. archégonophore, gamétangiophore, capitule) (ang.: carpocephalum)

charnu (adj.) : ayant la consistance de la chair; bien fourni de chair; mou et épais
(ang.: carnose)

chasmophyte (adj., n.f.) vivant dans les fentes des rochers
(ang.: chasmocolous)

châtain (adj.) : brun, de la couleur du péricarpe du fruit du marronnier (Castanea sativa)
(ang.: castaneous)

chaton (n.m.) : rameau mâle des sphaignes, à bractées fortement imbriquées
(ang.: amentulum)

chersophyte (adj., n.f.) : vivant sur les sols non cultivés et secs
(ang.: chersophilous)

chlorocyste (n.m.) : petites cellules allongées et vertes qui forment un réseau enfermant de larges cellules hyalines (leucocystes) dans les feuilles de Sphagnum; on les appelle aussi cellules vertes ou cellules chlorophylliennes. Ce terme s’applique aussi aux petites cellules vertes enserrées entre des couches de cellules hyalines  dans les feuilles des Leucobryacea ou entremêlées avec celles-ci chez les Paraleucobryum
(ang.: chlorocyst)

chloronéma (n.m.) : partie du protonéma constituée de cellules cylindriques courtes, à parois transversales perpendiculaires, contenant de nombreux chloroplastes. Le caulonéma peut être primaire (issu d’une spore) ou secondaire (adventif sur les gamétophytes)
(cf. caulonéma, protonéma) (ang.: chloronema)

chlorophyllien (adj.) : contenant de la chlorophylle; vert si d’autres pigments ne prédominent pas
(ang.: chlorophyllose)

chromosome B : cf. chromosome surnuméraire
(ang.: B-chromosome)

chromosome m : le plus petit chromosome du complément et qui n’atteint pas la moitié de la longueur du chromosome de taille immédiatement supérieure; fréquent chez les bryophytes
(cf. chromosome surnuméraire) (ang.: m-chromosome)

chromosome surnuméraire : chromosome B; chromosome ou fragment chromosomique additionnel dont la présence ou l’absence varie selon les tissus, individus ou populations; souvent associé à des mitoses et/ou méioses anormales. L’utilisation de ce terme comme synonyme de chromosome m est ambiguë
(ang.: accessory chromosome)

cil (n.m.) : structures filiformes délicates qui alternent avec les segments du péristome interne de nombreuses mousses; s’applique aussi aux appendices capillaires formant une frange au bord des feuilles ou de la coiffe
(ang.: cilium)

cilié (adj.) : portant une frange d’appendices filiformes
(ang.: ciliate)

circiné (adj.) : courbé, enroulé en spirale
(syn.: arrondi) (ang.: circinate)

circumboréal (adj.) : de la partie nord l’hémisphère nord, circumpolaire
(ang.: circumboreal)

cirré, cirrheux (adj.)

recourbé en forme de vrille (frisé)
(ang.: cirrate)

cirrhifère, cirrifère (adj.) : portant des vrilles
(ang.: cirrhose)

cladautoïque (adj.) : monoïque, avec l’inflorescence mâle sur un rameau séparé
(cf. autoïque) (ang.: cladautoicous)

cladocarpe (adj.)  produisant le sporophyte à l’extrémité d’un court rameau spécialisé; à sporophyte se formant en position terminale sur des rameaux latéraux courts, chez certaines mousses pleurocarpes
(ang.: cladocarpous)

claviforme (adj.)  en forme de massue ou de clou
(ang.: clavate, claviform)

cléistocarpe (adj.)  qui n’a pas d’opercule, donc irrégulièrement déhiscent
(ant.: stégocarpe) (ang.: cleistocarpous )

clone (n.m.)  groupe d’individus issus d’une seule propagule par multiplication végétative, ou d’une seule spore (lignée cellulaire issue d’une multiplication d’un groupe homogènede cellules, ou d’une seule cellule)
(ang.: clone)

coalescence (n.f.) : se dit d’organes soudés les uns aux autres; soudure ou fusion de parties adjacentes, de même nature (ou dissemblables)
(ang.: coalescence)

cochléariforme (adj.) : arrondi et profondément concave, en forme de cuillère (et non en forme de colimaçon comme on pourrait le croire)
(ang.: cochleariform)

coelocaule (n.m.) : organe charnu de certaines hépatiques: le tissu caulinaire s’accroît et s’allonge autour d’un archégone dont l’oosphère a été fécondée, de manière à envelopper étroitement le jeune sporophyte, simulant ainsi sa pénétration dans l’apex de la tige; généralement associé à l’absence de périanthe, ex.: Trichocolea
(ang.: coelocaule)

cohérent (adj.) : qui adhère ensemble, s’applique à des organes homologues; à parties ou organes similaires en contact, mais non soudés
(cf. adhérant, adné, conné) (ang.: coherent)

coiffe (n.f.) : capuchon membraneux sur le sporophyte en développement; chez les vraies mousses, ce capuchon se développe à partir de l’archégone rompu à la base et emmené vers le haut par l’élongation de la soie; sa croissance continue de façon à recouvrir au moins la partie supérieure de la capsule
(cf. calyptra) (ang.: calyptra)

col (n.m.) : de la capsule; (cf. apophyse; partie supérieure rétrécie de l’archégone)
(ang.: neck, collum)

collenchymateux (adj.) : dont les parois cellulaires sont épaissies dans les angles; chez les hépatiques, de tels épaississements sont appelés trigones; à parois cellulaires épaissies, particulièrement aux angles, ex.: cellules foliaires d’Andreaea rupestris, Aulacomnium palustre, cellules exothéciales de Sematophyllum et de beaucoup d’hépatiques, cellules corticales de la tige de Braunfelsia enervis vues en coupe transversale
(cf. trigone) (ang.: collenchymatous)

columelle (n.f.): axe central de la capsule, autour duquel se développent les spores; colonnette centrale stérile de la capsule de la plupart des mousses et des anthocérotes
(ang.: columella)

commissure (n.f.) : point de jonction entre deux parties; chez les feuilles caulinaires de Sphagnum, le joint formé par les parois adjacentes des cellules hyalines et des cellules vertes; par conséquent, les pores le long descommissures sont situés le long de la marge latérale des cellules hyalines; ligne matérialisant en surface le contact entre deux organes, ex.: chez Sphagnum, ligne de séparation entre les parois adjacentes des hyalocystes et des chlorocystes (cf. pore commissural) (parfois utilisé pour désigner la carène des feuilles condupliquées)
(ang.: commissure)

comprimé (adj.) : aplati dorsiventralement
(cf. aplani, déprimé) (ang.: compressed)

concave (adj.) : dont la surface présente un creux
(ant.: convexe) (ang.: concave)

concolore (adj.) : de la même couleur
(ang.: concolorous)

condupliqué (adj.) : replié dans le sens de la longueur; plié longitudinalement en deux; l’insertion des feuilles condupliquées sur la tige forme un V, ex.: Eustichia, Fontimalis antipyretica
(ang.: conduplicate)

condupliqué-bilobé (adj.) : replié dans le sens de la longueur; bilobé et replié sur soi-même dans le sens longitudinal, ex.: feuilles de Scapania
(cf. condupliqué) (ang.: complicate)

condupliqué-caréné (adj.) : replié sur soi-même dans le sens longitudinal le long d’une carène, ex. feuilles des Lejeuneaceae, de Fontinalis antipyretica
(cf. condupliqué) (ang.: confervoid)

conferviforme, confervoïde (adj.) : filamenteux, semblable à une algue
(ang.: confervoid)

confluent (adj.) : se fondant en un seul, ex.: marges et nervures de la feuille de Sciaromium
(ang.: confluent)

congénérique (adj.) : Du même genre
(ang.: congeneric)

conique (adj.) : ayant la forme d’un cône, ex.: opercule de Bryum
(ang.: conical)

conné (adj.) : à parties similaires soudées ensemble
(cf. adné, cohérent, adhérent) (ang.: connate)

connivent (adj.) : qui s’approchent ou se rencontrent à leurs extrémités, dirigés vers un même point, convergents, mais non fusionnés, ex.:extrémités des lobes foliaires inclinésl’une vers l’autre de Cephalozia connivens
(ang.: connivent)

conspécifique (adj.) : de la même espèce
(ang.: conspecific)

contigu (adj.) : à parties semblables ou dissemblables en contact mais non soudées, ex.: feuilles le long d’une tige qui ne se chevauchent ni ne laissent d’espace entre elles
(ang.: contiguous)

contorté, contourné (adj.) : irrégulièrement tordu, contorsionné, entortillé
(cf. tortueux) (ang.: contorted)

contracté (adj.) : brusquement rétréci ou resserré
(ang.: contracted)

convexe (adj.) : à surface courbe, à courbure en saillie
(ant.: concave) (ang.: umbonate, convex)

convoluté (adj.) : roulé sur soi-même, roulé en cornet et formant une gaine, ex.: feuilles périchétiales d’Holomitrium
(ang.: convolute)

cordé (adj.) : en forme de cœur, dans le sens traditionnel des cartes à jouer, avec la partie large vers la base ou vers le point d’attache, ex.: forme des feuilles de Calliergon
(cf. auriculé) (ang.: cordate)

coriace (adj.) : ayant la consistance du cuir, tenace mais flexible et plus ou moins épais
(ang.: coriaceous)

cortex (n.m.) : couches externes différenciées d’une tige ou d’un rameau, entourant le cylindre central; tissu interne de la tige, localisé entre le faisceau axial et l’épiderme; souvent (incorrectement) utilisé pour désigner l’assise épidermique ou les assises externes différenciées de la tige des hépatiques à feuilles
(cf. épiderme, médulle) (ang.: cortex)

cortical (adj.) : qui concerne les cellules externes des tiges ou des rameaux; du cortex, de l’écorce
(ang.: cortical)

corticole (adj.) : vivant sur l’écorce
(ang.: corticolous)

cosmopolite (adj.) : présente dans toutes les zones floristiques
(ang.: cosmopolitan)

costé (adj.) : à nervure saillante; à côte
(ang.: costate)

côte (n.f.) : nervure centrale (d’une mousse); partie médiane pluristratifiée d’une feuille ou d’un thalle
(ang.: costa)

couche péristomiale externe : couche de l’amphithécium ou cylindre péristomial, localisé à l’extérieur de la couche péristomiale primaire (cf. couche péristomiale interne et couche péristomiale primaire)
(ang.: outer peristomial layer)

couche péristomiale interne : couche la plus interne de l’amphithécium ou cylindre péristomial en continuité à son sommet avec la paroi du sporosac externe (cf. couche péristomiale primaire et couche péristomiale externe)
(ang.: inner peristomial layer)

couche péristomiale primaire : couche initiale de l’amphithécium ou cylindre péristomial situé entre les couches péristomiales externe et interne (cf. couche péristomiale interne et et couche péristomiale externe)
(ang.: primary peristomial layer)

coussin, coussinet (n.m.) : forme de croissance à tiges plus ou moins dressées serrées les unes contre les autres, mais rayonnant un peu à la périphérie, ex.: Grimmia
(ang.: cushion)

créné (adj.) : à larges dents arrondies
(cf. crénelé) (ang.: crenate)

crénelé, crénulé (adj.) : à petites dents arrondies
(ang.: crenulate)

crête (n.f.) : qui porte une marge semblable à une crête (de coq)
(ang.: cristate)

criblé (adj.) : percé de petits trous, ex.: dents du péristome de Grimmia
(ang.: cribrose)

crispé, crépu (adj.) : contracté et à surface ridée, ondulée; s’utilise souvent dans un sens large, pour signifier frisé, enroulé, tordu, contorté
(ang.: crisped)

cristé (adj.) : à une ou plusieurs crêtes
(ang.: cristate)

cruciforme (adj.) : en forme de croix, ex.: pores épidermiques de certaines espèces de Marchantia, à orifice interne en forme de croix
(ang.: cruciate)

cryophile (adj.) : vivant dans les régions froides; vivant dans l’arctique, dans la toundra
(ang.: crymocolous)

cryptopore (n.m.) : qui possède des stomates immergés, c’est-à-dire dont les cellules de garde sont enfoncées au niveau des cellules exothéciales et souvent plus ou moins recouvertes par ces dernières
(ant.: phanéropore) (ang.: cryptopore)

cucullé (adj.) : portant un capuchon ou en forme de capuchon; une coiffe cucullée est conique et fendue d’un côté et ressemble au capuchon d’un moine; s’utilise aussi pour décrire des feuilles concaves à leur extrémité; une coiffe mitrée peur être à base entière ou diversement lobée, ex.: Aloinella
(ang.: cucullate)

cultriforme (adj.) : en forme de couteau; en bryologie, signifie courbé et asymétrique; en forme de soc de charrue
(ang.: cultriform)

cunéiforme (adj.) : en forme de coin, ex.: cellule apicale à quatre faces de segmentation des anthocérotes et des Marchantiales
(cf. tétraédrique, dolabriforme) (ang.: cuneate, wedge-shaped)

cupulaire (adj.) : en forme de petite coupe hémisphérique, cupuliforme, ex.: capsule ouverte de Phasconia, Physcomtrium
(cf. cyathiforme) (ang.: cupulate)

cupule (n.f.) : petite coupe d’origine thalline (ex. Marchantia) ou caulinaire et formée de feuilles (ex. Tetraphis) contenant des propagules
(syn. corbeille à propagules) (ang.: gemma cup)

cupuliforme (adj.) : en forme de petite coupe
(cf. cupulaire) (ang.: cupuliform)

cuspidé (adj.) : terminé par une pointe aiguë et raide
(cf. apiculé) (ang.: cuspidate)

cuticule (n.f.) : la couverture non cellulaire de certains organes tels que feuilles ou capsules, souvent plus ou moins rugueuses; les cellules épidermiques des tiges sont parfois appelées cellules cuticulaires ou corticales; couche cutinisée, brillante ou terne (cf. pruine), déposée sur la face externe des cellules épidermiques, ex.: sur  les thalles de certaines hépatiques à thallecomplexe; sur les feuilles, tiges, pédicelles et capsules de mousses; sur les capsules d’anthocérotes; terme désuet pour désigner l’assise la plus externe de cellules différenciées, ex.: dans la tige des sphaignes
(cf.épiderme) (ang.: cuticle)

cyathiforme (adj.) : en forme de petite coupe, de calice, cupuliforme
(ang.: cyathiform)

cycnoïde (adj.) : incurvé vers le bas comme un col d’un cygne, ex.: pédicelles de beaucoup de Campylopodium et de Campylopus
(ang.: cygneous)

cylindre interne : axe central de la tige des sphaignes, localisé à l’intérieur du hyaloderme
(cf. faisceau central) (ang.: internal cylinder)

cylindre péristomial : les trois couches internes du tissu amphithécial qui forment le péristome dans la capsule des mousses arthrodontes; la couche péristomiale interne est, dans sa partie proximale, en continuité avec le sporosac externe, les couches médiane et externe représentant respectivement les couches péristomiales  primaire et externe
(ang.: peristomial cylinder)

cylindrique (adj.) : en forme de cylindre; allongé, à section transversale circulaire et diamètre constant
(ang.: cylindrical, terete)

cymbiforme (adj.) : concave et évasé, en forme de bateau, ex.: feuille de Fontinalis novae-angliae var. cymbifolia
(ang.: cymbiform)

Exprimez-vous! Laisser un commentaire...