Genres et espèces végétales (latin, français et anglais)

Voici, pour une deuxième fois cette année, la liste des plantes vasculaires présentes sur le territoire québécois en date du 15 mars 2016, présentée en deux documents, format Acrobat (.pdf) de 32 pages chacun. Le premier est par ordre alphabétique de nom scientifique et l’autre, par ordre alphabétique des familles contenant les taxons. Plus bas, vous trouverez les mêmes deux documents en format Excel (.xls) pour ceux qui voudraient adapter ces documents à leur goût personnel. Chacun des ces documents fait environ 600 Ko. Vous pouvez les obtenir en cliquant sur le nom de ces documents.

Cette liste a été générée à partir des données publiques de VASCAN en date du 15 mars 2016 :

Ces documents sont remis à jour au mois de février ou mars de chaque année. Depuis l’an dernier, il y a eu plusieurs modifications comprenant des ajouts, des retraits et des modifications mineures.
Le nombre de taxons total est de 3062 au Québec, comprenant les catégories «indigène»,
2013 taxons (65,7%), les «introduit» ou «introduit-irrégulier», 843 taxons (27,5%),
et le groupe des «exclus», «douteux» et «absent», 206 taxons (6,7%).

Un nouveau genre, Mononeuria (Caryophyllaceae) s’est rajouté depuis l’an dernier (la minuartie du Groenland : Mononeuria groenlandica au lieu de Minuartia groenlandica. Une autre botryche, Botrychium michiganense s’est rajoutée puisqu’elle est nouvellement décrite et présente au Québec. L’aulne crispé se nomme Alnus alnobetula subsp. crispa. Les taxons Lycopodium dendroideum, Lycopodium hickeyi et Lycopodium obscurum se nomment maintenant Dendrolycopodium dendroideum, Dendrolycopodium hickeyi et Dendrolycopodium obscurum conformément à TROPICOS.  Tous ces noms sont maintenant intégrés dans la Base de données VASCAN.

ATTENTION : Si vous cherchez la campanule à feuilles rondes, Campanula rotundifolia, et que vous ne la trouviez pas dans la liste, c’est qu’il n’y en a pas, ni au Québec, ni au Canada !!!, ou plutôt que le nom de notre belle campanule a changé. On a cru pendant un certain temps qu’elle se nommait la campanule de Giesecke, Campanula gieseckeana Vest., mais ce n’est pas exact. Frédéric Coursol a remarqué que deux publications avaient été négligées et qu’en fait on devrait plutôt la nommer Campanula intercedens Witasek. Le Campanula gieseckeana est un taxon arctique ou nordique avec des extensions vers le sud et donc, il faudrait le rechercher en Minganie, Anticosti et en Gaspésie, alors que le Campanula intercedens se trouve vraiment plus au sud dans la zone habitée du Québec. Intercedens en latin, veut dire «qui se trouve dans l’intervalle»; on pourrait donc la nommer temporairement la campanule intermédiaire en attendant qu’on lui trouve un nom français plus officiel. Ce nom n’est pas encore intégré dans la base de données VASCAN, mais le sera sous peu. C’était connu depuis 1903, mais l’article était passé sous le radar ! http://www.jstor.org/stable/pdf/40594121

Il est absolument nécessaire de consulter le site de VASCAN cité plus bas, car les présents documents ne sauraient le remplacer. Les listes proposées sont surtout utiles sur le terrain pour connaître rapidement le nom scientifique accepté des plantes du Québec incluant les autorités; par exemple, si vous ne vous souvenez plus du nom de la famille de l’érable à sucre, Acer saccharum, optez pour la première liste. Par contre, si vous cherchez le nom d’une Brassicaceae dont vous vous ne vous rappelez pas du nom parce qu’il a changé, il est préférable d’utiliser la deuxième liste qui est classée par ordre alphabétique des familles, comprenant leurs taxons.

De plus, veuillez garder à l’esprit que ces données sont sujettes à changements, et peuvent contenir des erreurs et des biais d’échantillonnage en dépit de notre bonne volonté.

Nous remercions les bénévoles qui tiennent à jour l’information. Pour tout commentaire, communiquez avec Denis Paquette, dont l’adresse courriel est connue des administrateurs du site Web de FloraQuebeca.

Veuillez citer les données de VASCAN comme suit :

Brouillet, L., F. Coursol, S.J. Meades, M. Favreau, M. Anions, P. Bélisle et P. Desmet. 2010+. VASCAN, la Base de données des plantes vasculaires du Canada.
http://data.canadensys.net/vascan/search/?&lang=fr   (consultée le 2016-03-15)

 

********************************************************************

 

En complément à la liste des plantes du Québec, vous trouverez ci-joint un article scientifique présentant une liste des plantes exotiques québécoises :

Liste des plantes exotiques du Québec (article en format pdf)

Pour la diffusion de l’article sur notre site, nous tenons à remercier les auteurs ainsi que Michel Crête (rédacteur en chef, Naturaliste Canadien).

Veuillez citer l’article de Lavoie et al. (2012) comme suit :

Lavoie, C., A. Saint-Louis, G. Guay et E. Groeneveld. 2012. Les plantes vasculaires exotiques naturalisées : une nouvelle liste pour le Québec. Le Naturaliste Canadien, 136 (3) : 6-32.